Les serres pour germer les graines

Il existe plusieurs endroits pour faire germer les graines : voici l’exemple des serres de jardin.

La germination des graines et le développement des jeunes pousses nécessitent un lieu adapté pour ce qui concerne :
– l’eau
– la température
– la lumière

Tous les lieux clos ne garantissent pas des conditions adaptées : par exemple, un appartement peut fort bien offrir la température adéquate (d’habitude les graines germent à une température comprise entre 18 et 24 °C), mais pas le bon taux d’humidité et une luminosité insuffisante pour que les semis puissent lever. Voici les structures les meilleures (plus ou moins spécialisées) et les équipements à utiliser.

Les serres professionnelles et autres structures

Pour garantir aux graines les conditions idéales (humidité du substrat, humidité de l’air, température adéquate et régulière), et pour que nos plantes fleurissent en avance sur la saison, il est nécessaire d’avoir des endroits protégés.

Les professionnels emploient des serres en verre ou en matière plastique, des tunnels chauffés mais aussi d’autres types de structures « professionnelles ».

Les amateurs peuvent transformer en serre un coin de leur maison – une véranda, un rebord de fenêtre abrité, une cuisine ou une salle de bains – ou, pour les bricoleurs, construire une miniserre. On peut aussi se décider à acheter une petite serre qui constitue le milieu idéal pour les graines en phase de germination et, par la suite, pour les jeunes pousses. C’est une solution un peu coûteuse pour les amateurs, mais qui donnent de grandes satisfactions.

Les mini serre pour faire germer ses grainese

Mini serre de jardin : mode d’emploi

Pour la base, on peut utiliser un simple cageot à fruits en bois, dont on renforce le fond pour qu’il puisse supporter le poids du substrat, sans oublier d’y pratiquer des trous pour assurer un bon drainage. On prépare avec du fil de fer quatre ou cinq supports arqués sur lesquels on fera glisser la couverture. Les supports doivent être fixés aux parois du cageot par des plaques ou des points métalliques. On peut réaliser la couverture avec des feuilles de polyéthylène aux mesures de la caisse. On fixe les feuilles sur l’une des parois de la caisse, on les tend sur les arceaux en fil de fer puis on les fixe aux quatre coins avec des punaises.

Après l’émission des racines, on ouvre le plastique à chaque extrémité afin de permettre une bonne circulation de l’air et de diminuer le taux d’humidité à l’intérieur de la miniserre : cela permet au système racinaire de mieux se développer et réduit les risques de maladies dues aux champignons. Le substrat est le même que celui utilisé dans les autres types de conteneurs. Le meilleur emplacement pour une miniserre est un endroit plutôt à l’ombre, pour que la température à l’intérieur ne monte pas trop.

Publicités